jeudi Mai 2016 à 14:30
Colères et espoirs

Contre la loi Travail : On continue

Au moment où nous écrivons ces lignes, la mobilisation pour le retrait de la loi Travail se poursuit et se prépare la grande mobilisation du 12 mai.

Rien n’y fait. Ni le matraquage médiatique, ni les pressions du gouvernement pour diviser le mouvement social, ni les menaces du MEDEF, ni les premières mesures en faveur de la jeunesse. Plus de 60 % des Français restent opposés à cette loi qui dynamite le code du travail : primauté de l’accord d’entreprise sur la loi, licenciements facilités, allongement de la durée du temps de travail, heures supplémentaires multipliées et sous payées, plus de flexibilité et de précarité…

La loi El Khomri cristallise en outre toutes les colères face aux injustices, aux promesses non tenues, toutes les aspirations à une autre vie et un autre monde comme en témoigne le mouvement Nuits debout. Le débat parlementaire commence début mai. Les députés et sénateurs communistes feront tout pour s’y opposer et avancer d’autres propositions allant dans le sens de la protection des salariés, de la lutte efficace contre le chômage et la précarité. Ils auront d’autant plus de poids et d’arguments que les mobilisations seront fortes et déterminées.

Les autres articles

Recevoir l'infolettre :

RSS

Une démarche initiée par des citoyen-nes, des acteurs du monde associatif, syndical et politique et soutenue par le PCF/Front de gauche