Une économie au service de tous

Augmenter les salaires

mode d’emploi

« Le salarié français coûte trop cher ! La baisse des salaires et des cotisations sociales est indispensable pour créer des emplois »

Ces discours de charlatans ont envahi les plateaux télévisés. Si leur logique paraît imparable vue des salons feutrés des quartiers hupés ou des conseils d’administration, elle s’effondre comme un château de cartes dès qu’on la confronte à la réalité : dans nos quartiers et nos entreprises c’est chômage de masse, conditions de vie au rabais, précarité, exploitation et détérioration de l’économie...

Les entreprises versent aujourd’hui 5 fois plus de dividendes qu’il y a 30 ans, 235 milliards d’€ en 2014. Au total frais et intérêts bancaires, dividendes et autres revenus financiers représentent 309 milliards d’euros

Ce qui plombe l’économie, ce n’est pas le coût du travail mais bien celui du capital.

Inversons la vapeur

Nous avons besoin d’entreprises employant des salariés bien payés, formés, en bonne santé, épanouis dans leur travail. Une augmentation de salaire permettrait :

  • De relancer l’économie par la consommation en remplissant les carnets de commande.
  • D’être plus compétitifs tout en travaillant moins ( la précarité, les cadences infernales, n’ont jamais favorisé le développement d’une industrie de qualité )
  • Tout simplement de vivre mieux !

Augmenter les salaires, c’est possible. merci

Dans la 6e puissance mondiale, il est possible de permettre à chacun de vivre dignement de son salaire :

  1. Par des mesures fiscales visant à réorienter l’argent vers l’économie réelle, taxant la spéculation et les revenus financiers, encourageant l’investissement, la création d’emplois, la formation, l’augmentation des salaires, le respect de l’environnement.
  2. En appliquant une nouvelle hiérarchie des salaires au sein de l’entreprise (nous proposons de 1 à 20).
  3. En accordant aux salariés un droit de regard et de décision dans la gestion de l’entreprise. (C’est la meilleure garantie que les richesses soient bien investies dans l’économie réelle.)
JPEG - 41.4 ko
Grève chez Faurécia
Les revendications salariales sont de plus en plus présentes dans les luttes et mobilisations comme à Aluminium Dunkerque ou chez Faurécia à Marles-les-Mines en grève début mars.

Les autres Thématiques

Recevoir l'infolettre :

RSS

Une démarche initiée par des citoyen-nes, des acteurs du monde associatif, syndical et politique et soutenue par le PCF/Front de gauche